Sondage d’opinions de l’institut américain Zogby Research Services

Le Temps
Un sondage réalisé par l’institut de sondage américain Zogby Research Services (ZSR) du 4 au 31 août 2013 auprès d’un échantillon représentatif de 3031 citoyens  de plus de 18 ans a fait ressortir que les Tunisiens sont profondément divisés sur les réalisations du mouvement Ennahdha.
Ce sondage institué « Tunisie- la perception générale de la situation avec le parti Ennahdha au pouvoir »  et présenté, le 8 octobre,  devant le Middle East Institute à Washington par  James Zogby, président du Zogby Research Services, 28% de Tunisiens font confiance à Ennahdha.
Il s’agit « presque exclusivement des partisans du mouvement islamiste ».  Plus de 90% de ces partisans soutiennent le gouvernement alors que 95% du reste des Tunisiens (72 %) ne le soutiennent pas.
Les 72% des personnes qui ne font pas confiance à Ennahdha sont divisés entre un certain nombre de partis relativement faibles, aucun de ces partis n’étant capable d’avoir la confiance de plus d’un quart de la population adulte.
En termes de taux de confiance dans les partis politiques, le Congrès pour la République (CPR)  récolte 23%,    Nida Tounes 22% ,  le Front Populaire 21%, Ettakatol 20%, les mouvements salafistes 20%,  Al Joumhouri 11%, et Al Moubadara 8% Le sondage commandé par l’Arab American Institute souligne, d’autre part,  que  les Tunisiens ne sont pas particulièrement inquiets de l’islamisation du pays.
La majorité  des personnes interrogées est, en effet,  perturbée par l’inefficacité du gouvernement et son incapacité à répondre aux attentes politiques et économiques nées de la révolution.
Ainsi, deux tiers des Tunisiens pensent que le pays va dans la mauvaise direction.
Menaces pour la Révolution  Moins du tiers seulement des sondés pensent, dans ce même cadre, que le gouvernement a réussi à répondre à leurs préoccupations prioritaires comme l’élargissement des opportunités d’emploi, la maîtrise de la cherté de la vie et la protection des droits individuels et civiques.
Par ailleurs, 72% des sondés  estiment que l’Assemblée nationale constituante est illégitime, depuis qu’elle a prolongé son mandat initial d’un an. Sur un autre plan, 72% disent ne pas connaître grand chose du projet de Constitution.
Fait très curieux, dans ce cadre, la même proportion rejette ce projet de texte fondamental !Et last but not least, près des trois quarts des Tunisiens disent que le gouvernement actuel est «dominé par Ennahdha» et n’est pas «une coalition équilibrée qui assure la modération». Le sondage réalisé via des interviews face-à face  révèle aussi que  48% de nos citoyens interrogés considèrent que les ex-leaders du RCD représentent la plus grande menace pour la Révolution.
Par contre, 23% d’entre eux considèrent que ce sont les mouvements islamistes qui constituent la principale menace, 15% mettent en cause l’ingérence de pays étrangers, et 10% les divisions de l’opposition. 1% seulement es sondés considèrent l’armée ou la police comme une menace pour la transition démocratique.Dans ce cadre, 38%  des personnes interrogées estiment que la destitution du président égyptien Mohamed Morsi par l’armée n’aura aucun impact sur la Tunisie, alors que 31%  pensent que cet évènement va inciter les forces politiques tunisiennes à privilégier le chemin du consensus.
D’autre part,  le chef de gouvernement démissionnaire,  Hamadi Jebali,  caracole en tête du classement des personnalités politiques considérées comme étant les plus crédibles par les Tunisiens avec un taux de 50%,  suivi par le Général Rachid Ammar (48%), Mustapha Ben Jaâfer (37%), Moncef Marzouki (35%),  Béji Caïd Essebsi (27%), Rached Ghannouchi (27%),  Taieb Baccouche (19%) et Ahmed Néjib Chebbi (11%). A noter que les résultats de ce sondage américain sont, pour la plupart, contradictoires avec les sondages réalisés par des instituts locaux.
La méthodologie adoptée chaque institut  pourrait-elle expliquer, à elle seule, les écarts ? Walid KHEFIFI
2013-10-12 16:16:00

Dix-huit ans après sa création, l’Institut Diplomatique pour la Formation et les Etudes (IDFE), cette branche du Ministère des Affaires Etrangères est en cours de conversion en Académie Diplomatique.
Dans l’enceinte même du Ministère, un nouveau bâtiment flambant neuf verra le jour et fournira à l’IDFE les moyens nécessaires lui permettant d’achever l’expansion de sa...

Dix-huit ans après sa création, l’Institut Diplomatique pour la Formation et les Etudes (IDFE), cette branche du Ministère des Affaires Etrangères est en cours de conversion en Académie Diplomatique.
Dans l’enceinte...

Houda Soula présidente de la commission de l’agriculture, du commerce et des services  La  présidence de la commission de l’agriculture, du commerce et des services revient à la député Houda Soula du mouvement Ennahdha.
Le député Mohamed Hedi Gueddich du mouvement Nidaa Tounes a été nommé  lundi 2 mars 2015 vice président de ladite commission.
Houda Soula a souligné...

Tunisie- La commission de l’agriculture, du commerce et des services attribuée à Ennahdha La présidence de la commission de l’agriculture,  de la sécurité alimentaire, du commerce et des services a été attribuée à l’élue du mouvement Ennahdha pour la circonscription de Kairouan, Houda Soula.
Hedi Guediche, élu du mouvement Nidaa Tounès a été nommé vice-président de la...

INTERNATIONAL- Alors qu'il y a quelques semaines, un site iranien fermait pour protester contre les tenues légères, de nouveaux partenaires pourraient débarquer sur la toile iranienne. > En effet, l'Iran est prêt à autoriser l'installation du géant internet américain Google et d'autres sociétés de service internet s'ils respectent sa culture, a déclaré dimanche un haut...

"Amélioration des services municipaux fournis aux citoyens", thème d'une séance de travail à Sfax La municipalité de Sfax examine, actuellement, les possibilités de renforcement des équipements et l'amélioration des services fournis aux citoyens, dans ses différents département, notamment ceux de la propreté et du dépot de saisie des véhicules, indique un communiqué publié,...

Google+ est un service qui n’a jamais réellement rencontré le succès depuis son lancement en 2011.
Même s’il était destiné à concurrencer Facebook, Google s’est toujours abstenu de le qualifier de réseau social.
Le nouveau patron de Google+ Bradley Horowitz, semble donner désormais une toute nouvelle direction au service.Google+ se sépare en deux services : Photos et...

Les services Google Photos et Google Stream s’émancipent de Google+Stratégie : Dans un post de blog, Bradley Horowitz a confirmé qu’il prenait la tête des filiales Photos et Stream, autrefois des services regroupés sous Google+ mais qui prennent maintenant leur indépendance.
Par Louis Adam | Lundi 02 Mars 2015Google+ n’est pas un service comme les autres : parfois qualifié un peu...

Every photographer knows how important a quality lens is to a shot.
With our current technology of curved lenses, however, problems like chromatic aberration can occur no matter how elegant a design.
A team of Harvard physicists are looking to fix that by developing a completely flat lens that receives light accurately – removing the need for color correction.
Not only could there be major...

Engagé depuis plus de deux ans dans une réorientation stratégique vers les logiciels et les services, BlackBerry peut difficilement couper le cordon avec le business des smartphones, qui représente encore plus de 40 % de son chiffre d’affaires selon le dernier bilan trimestriel publié fin décembre.Cet équilibre précaire se ressent dans l’offre présentée par le groupe canadien...


Chargement...