Syrie : Une journaliste d’Al-Jazeera violée par des milices d’Al-nosra à Alep

News of Tunisia
Syrie : Une journaliste d’Al-Jazeera violée par des milices d’Al-nosra à AlepLa nouvelle a circulé dans des médias Syriens: la correspondante d’Al-Jazeera, Ghada Aouis a été violée par les milices du front Al-nosra pendant qu’elle couvrait les événements dans la ville Syrienne d’Alep.
L’Émir de l’un des groupes combattant à Alep (A.S) l’a attirée pour une interview.
Une fois la journaliste au bureau, il a congédié le cameraman et l’accompagnateur leur demandant de revenir le lendemain afin de réaliser l’entrevue.
Par la suite, il a commis sa basse besogne avec la journaliste restée seule.
La victime a quitté tout  de go les lieux via la Turquie et a regagné le Qatar faisant tout pour dissimuler l’affaire à ses collègues.
Auparavant, elle avait réclamé de certains groupes djihadistes -sous le sceau du secret – d’arrêter le coupable et de le traiter en justice.
D’après les mêmes sources, des recherches sont menées pour retrouver le coupable qui s’est volatilisé avec son groupe dans la région de “Hnanou” l’un des quartier d’Alep.
La nouvelle du viol de la journaliste d’Al-Jazeera a soulevé un tollé dans les milieux des affaires étrangères Qataris.
Z.Ahmed – NEWSOFTUNISIA 
2013-04-28 20:09:46

Trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera ont été condamnés en Egypte à trois ans de prison ferme, et deux d'entre eux immédiatement arrêtés, malgré les appels de la communauté internationale à clore cette affaire. > Dans un nouveau procès, l'Australien Peter Greste, le Canadien Mohamed Fahmy et l'Egyptien Baher Mohamed ont été reconnus coupables par un tribunal du...

Amel Atoui, journaliste au quotidien arabophone Al Dhamir, a publié sur sa page Facebook une information selon laquelle elle avait été licenciée de son poste pour avoir liké (NDLR cliquer j'aime) une publication postée sur Facebook par l'écrivain Riadh Khlif.
souce: businessnewsCet article Une journaliste d'Al Dhamir virée de son poste pour avoir liké une publication est apparu en...

L’animatrice Faten Oueslati a annoncé ce samedi 29 août 2015 sa démission en direct, dans l’émission « Ahla Tounes ».Cette démission vient suite à celle de la présentatrice du journal de 20 heures de la Watanya 1, Zina Khemiri, annoncée également en direct.

M.Abdelkabir : aucune journaliste parmi les six tunisiennes emprisonnées en Libye L’activiste politique et spécialiste de la question libyenne, Mustapha Abdelkabir a démenti les informations selon lesquelles, des journalistes sont parmi les six tunisiennes détenues dans les prisons libyennes.
Il a ajouté que ces femmes tunisiennes dont l’âge varie de 35 à 55 ans travaillent...

Le militant des droits de l’homme Mustapha Abdelkabir a nié ce samedi 29 août 2015 les informations selon lesquelles des journalistes se trouvent parmi les femmes tunisiennes emprisonnées en Libye.Le militant, qui a passé 6 jours en Libye, indique que 6 tunisiennes sont emprisonnées en Libye, dont l’âge varie entre 25 et 55 ans.Il a estimé que la majorité des emprisonnées seront...

 Trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazeera ont été condamnés, samedi 29 août, par la justice égyptienne à trois ans de prison ferme, et deux d'entre eux immédiatement arrêtés.L'Australien Peter Greste, le Canadien Mohamed Fahmy et l'Egyptien Baher Mohamed ont été reconnus coupables par un tribunal du Caire d'avoir "diffusé de fausses informations" et travaillé sans les...

Le journaliste Éric Laurent a concédé avoir cherché un « accord financier » avec le Maroc autour de son livre, mais a réfuté tout chantage ou extorsion de fonds, dénonçant au contraire un « traquenard » et une « manipulation » de Rabat, selon une déclaration samedi à l'AFP. « Éric Laurent reconnaît et assume, pour des raisons qui tiennent à un contexte personnel difficile,...

Aucune journaliste parmi les tunisiennes détenues en Libye (Mustapha Abdelkabir) Aucune journaliste ne figure parmi les tunisiennes détenues en Libye a affirmé samedi Mustapha Abdelkabir activiste des droits de l'homme.
Il a affirmé au lendemain de sa visite de 6 jours en Libye, que 6 tunisiennes âgées entre 25 et 55 ans (une infirmière et 5 commerçantes) séjournent actuellement...

L’activiste spécialiste de la question libyenne, Mustapha Abdelkabir a démenti, ce samedi 29 août 2015, les informations selon lesquelles, une journaliste se trouverait parmi les six tunisiennes détenues dans les prisons libyennes. 

Au lendemain de sa visite de 6 jours en Libye, l’activiste des droits de l’homme Mustapha Abdelkabir a rapporté, samedi 29 aout 2015, qu’une infirmière et 5 commerçantes, toutes de nationalité tunisienne et âgées entre 25 et 55 ans, sont actuellement détenues dans des prisons libyennes.Sûr de lui, il a tenu à attester qu’aucune journaliste tunisienne ne figure parmi les six...

Chargement...