Arts plastiques : " Le Burlesque " à la Galerie Kanvas - Fantasque et cocasse...

Le Temps
 Yosr Ben Ammar, propriétaire dela Galerie, a désiré ouvrir sa saison picturale avec des œuvres du " burlesque ".Bien plus qu'une raillerie du quotidien, elles aspirent à dépasser les limites du réel pour le mettre en abîme et l'interroger.Caricature ou critique, l'artiste transforme le visiteur en rieur.
Effets de surprises, clins d'oeils à des œuvres connues ou moins connues, presque tout dans l'exposition "Burlesques" interpelle le spectateur et suscite le rire ou du moins le sourire.Mehdi Bouanani donne une vision colorée du Bey et le modernise de ses aplats de couleur tandis que Omar Bey sur une intéressante matière métallique incruste des morceaux de faïence et en fait un éléphant équilibriste qui prête à sourire.
Son autoportrait fait tout aussi sourire grâce à un comique de l'absurde et de l'irrationnel car on espère bien que l'artiste ne ressemble pas à cette peinture.Hager Chalbi, quant à elle, mise sur le grotesque avec " cheveux à la sauce tomate sur lit de spaghettis ". Ces fonds d'éviers salis de restes de nourriture renchérissent le caractère humoristique de ces titres de mets plutôt raffinés.La série de photographies de Yoann montre différentes scènes risibles jusqu'au moment où il faut chercher Mickey dans sa peinture fondue.Amel Bouslama nous ressert les photos de sa poupée mise dans des situations qui vont de " L'origine de la vie " inspirée de " L'origine du Monde " de Gustave Courbet jusqu'à sa rencontre avec le gorille.Certaines œuvres comme celles de Faten Rouissi délivrent un message touchant, parfois émouvant tant la relation entre un vécu certain et l'objet s'intensifie.
Quelques-unes de ses compositions sur panneaux molletonnés suscitent l'étonnement.
Ainsi " Fermeture provisoire " qu'on pourrait appeler " Motus et bouche cousue " ou encore "Hommage à Mme censure " faite d'une accumulation de ciseaux dorés, interpellent et ne laissent pas indifférents.Mohamed Ben Soltane se plaît à relater l'actualité avec " G8, la crise et le 9ème ... ? " où encore le " French kiss " devient sujet de désir.Nadia Raïs s'amuse avec Lambouba en référence à Zohra qui nous attire de tant de sympathies.
Belle matière avec ses pastels sur toile.
Elle nous prépare d'ailleurs un beau film d'animation avec ce même personnage humoristique.D'autres œuvres suscitent davantage un effet de surprise que le rire comme ces clowns ou personnages caricaturaux d'Imen qui les traite de collages, d'encres, de feutres, d'acrylique ou de pastels.Parfois intrigantes et insolites, les œuvres proposent une dé-contextualisation de l'objet beaucoup plus prégnante.
Gentille provocation pour Oussema Troudi qui dessine et donne une vision différente de la célèbre Joconde de Léonard de Vinci.Ces artistes, près d'une quinzaine pour cette exposition, se sont amusés à détourner non seulement l'oeuvre d'art de son utilité première, mais ils l'associent, directement ou insidieusement, à l'homme de manière à dévoiler les maux qui menacent ou oppressent l'humanité.Une sympathique aventure qui nous est offerte à voir jusqu'au 22 novembre pour s'affranchir des contraintes et des obligations du quotidien et s'évader le temps d'une visite burlesque...Nadia ZOUARI
2008-11-08 00:00:00

La galerie d'art Ali Khouja fête prochainement son anniversaire et à l'occasion de ces Trois ans de réalisation et de succès elle organise un programme d'été exceptionnel: du 8 juin au 17 Août des événements artistiques , des expositions, et des artistes pour animer des ateliers pour les enfants… - Du 8 au 18 juin 2014 : Exposition père et fils- Du 25 au 30 juin : Exposition de...

 Héla Msellati, Insaf Saied et Soha Ben Slama se réunissent en trio pour nous montrer un foisonnement d’images empreint d’une poésie silencieuse.Dans l’écriture picturale de Héla, son trait est une réalité certaine où une certaine réalité des êtres prend forme avec raffinement, rappelant des scènes de cafés années 50 vues sans aucun hédonisme, si ce n’est le plaisir de...

المهرجان الدولي للفنون التشكيلية بالمحرس / Festival International des Arts Plastiques de Mahresvisité 2 fois , 2 Visites aujourdhui Debut: July 10, 2014 Fin: July 22, 2014 Heur: * Descriptionالمهرجان الدولي للفنون التشكيلية بالمحرس Festival International des Arts Plastiques de MahresOrganisateurs Organized by : ...

Faiseur d'images, Tahar Ajroudi  expose une quarantaine de ses photos artistiques à la galerie Aykart  à El Omrane.
Outre son talent, se dégagent de cet artiste une énergie positive, une sincérité hors pair et surtout un véritable amour de son travail, un amour profond pour l’esthétisme de l’image . Le génie de Tahar Ajroudi  est d’aller au-delà des mots.
L’image parle...

Célèbre en France, notamment pour ses illustrations de l'oeuvre de Roald Dahl , le dessinateur anglais Quentin Blake, vient d'ouvrir une galerie spécialement dédiée à l'illustration.
Intitulée la  House of Illustration  elle s'est ouvert mercredi dernier à King's Cross à Londres, avec une exposition inaugurale consacrée à l'œuvre du dessinateur, âgé de 81 ans.
La...

27ème édition du Festival International des Arts Plastiques : Imprimer27ème édition du Festival International des Arts PlastiquesLe Festival International des Arts Plastiques de Mahres organise sa 27ème édition du 12 au 18 Août sous le thème «  enfants créatifs des deux rives de la méditerranée » en hommage à Paul Klee.
La direction du FIAP invite les associations...

Le décor est planté dès l'entrée de la galerie commerciale lorsqu'on franchit une double porte voutée aux tuiles vertes dont les dessins reproduisent exactement ceux des vraies portes de la Medina de Tunis.Aucun détail n'a été épargné pour replonger les clients de Tunis City dans l'atmosphère d'une médina et dans l'univers féérique des contes ramadanesques d'antan : les coupoles...

Tunis City se met à l’heure du Ramadan en recréant une Medina dans sa galerie commerciale Rédigé par Communiqué de Pressele Dimanche, juillet 20th, 2014 sous Actu Marketing, Dernières Business News, Marketing, slider.
Tunis City se met à l’heure du Ramadan et transforme sa galerie commerciale en une véritable médina tunisienne pour le plus grand plaisir de ses nombreux...

Tunis City se met à l'heure du Ramadan en recréant une Medina dans sa galerie commerciale dim..200714 Tunis City se met à l'heure du Ramadan et transforme sa galerie commerciale en une véritable médina tunisienne pour le plus grand plaisir de ses nombreux visiteurs.
Le décor est planté dès l'entrée de la galerie commerciale lorsqu'on franchit une double porte voutée aux...

Tunis City se met à l'heure du Ramadan en recréant une Medina dans sa galerie commerciale Tunis City se met à l'heure du Ramadan et transforme sa galerie commerciale en une véritable médina tunisienne pour le plus grand plaisir de ses nombreux visiteurs.Le décor est planté dès l'entrée de la galerie commerciale lorsqu'on franchit une double porte voutée aux tuiles vertes dont les...

Chargement...